Cinémas hors circuits

 

Bienvenue sur le site de Cinémas hors circuits.
 
Dédié à l'édition cinématographique indépendante, Cinémas hors circuits s'inscrit dans un projet de revalorisation du travail des éditeurs, passeurs de culture, sans lesquels nombre de films auraient disparu de notre mémoire. Aujourd'hui héritiers du patrimoine cinématographique, les éditeurs doivent faire face à la blockbusterisation du cinéma et la concentration des réseaux de distribution.
 
Pour permettre au public et aux professionnels de découvrir les œuvres qu'ils promeuvent, favoriser des débats quant aux nouveaux enjeux de l'édition, Cinémas hors circuits a mis en place :
 
le portail des éditeurs indépendants

le salon Cinémas hors circuits : salon du DVD & des éditeurs indépendants de cinéma s'est tenu annuellement. En novembre 2011, Cinémas hors circuits a collaboré au second Salon des éditeurs indépendants OFNI de Poitiers Pour en savoir plus sur ces différentes éditions, utiliser l'onglet SALON.
 

Stand central
 
> Voir les photos du salon 2008, 2009, OFNI 2010, OFNI 2011.  

| LES ÉDITEURS DU PORTAIL:
 
68 Septante / Artus films / AV Prod / Bazaar&Co / Blaq Out / British Animation Awards / Centre audiovisuel Simone de Beauvoir / Chalet Pointu / Choses Vues / Cinéma Abattoir / Cinétrange / Clavis Films / Dérives / Doc Net Films / Dora Films / Doriane films / Ecart Production / ED Distribution / Epicentre Films / Filmarmalade / Index / JBA Production / JCG Production / K Films / La Cathode / La Famille Digitale / La vie est belle / Le chat qui fume / Les films du Paradoxe / Lowave / LUX / Malavida / Orbe / P.O.M. Films / Paris expérimental / Potemkine / PPT / Re:voir / Rouge Profond / Scope Éditions / Shellac Sud / Versus /
 


| UN TITRE AU HASARD :
 

ARAYA, L'ENFER DU SEL> Les films du Paradoxe
 
ARAYA, L'ENFER DU SEL
Margot Benacerraf
1959
documentaire

Un paysage érodé, des terres arides balayées par le vent sous une lumière implacable et brutale : c’est Araya où des hommes et des bêtes s’accrochent au sol pour survivre. Une fresque quotidienne de la vie qui dure depuis 450 ans, dont les gestes se répètent sans cesse et se chargent d’une résonance insolite.
 
« Aujourd’hui, ARAYA n’a rien perdu de sa capacité à nous fasciner et à nous émouvoir. Une combinaison hypnotique de la beauté et de la misère... » Steven Soderberhg
 
Avec une dimension poétique et lyrique jusqu’alors absente dans le cinéma d’Amérique latine, ARAYA est comparé à L’HOMME D’ARAN de Flaherty, à LA TERRE TREMBLE de Visconti et à INDIA de Rossellini.

 
Suppléments :
ARAYA : LA FILM DE SA VIE (16 min)
Film annonce


 
 

 
Hors-circuits Association ZU LeWUB - dérivations dans les obliques