Cinémas hors circuits

 

Bienvenue sur le site de Cinémas hors circuits.
 
Dédié à l'édition cinématographique indépendante, Cinémas hors circuits s'inscrit dans un projet de revalorisation du travail des éditeurs, passeurs de culture, sans lesquels nombre de films auraient disparu de notre mémoire. Aujourd'hui héritiers du patrimoine cinématographique, les éditeurs doivent faire face à la blockbusterisation du cinéma et la concentration des réseaux de distribution.
 
Pour permettre au public et aux professionnels de découvrir les œuvres qu'ils promeuvent, favoriser des débats quant aux nouveaux enjeux de l'édition, Cinémas hors circuits a mis en place :
 
le portail des éditeurs indépendants

le salon Cinémas hors circuits : salon du DVD & des éditeurs indépendants de cinéma s'est tenu annuellement. En novembre 2011, Cinémas hors circuits a collaboré au second Salon des éditeurs indépendants OFNI de Poitiers Pour en savoir plus sur ces différentes éditions, utiliser l'onglet SALON.
 

Stand central
 
> Voir les photos du salon 2008, 2009, OFNI 2010, OFNI 2011.  

| LES ÉDITEURS DU PORTAIL:
 
68 Septante / Artus films / AV Prod / Bazaar&Co / Blaq Out / British Animation Awards / Centre audiovisuel Simone de Beauvoir / Chalet Pointu / Choses Vues / Cinéma Abattoir / Cinétrange / Clavis Films / Dérives / Doc Net Films / Dora Films / Doriane films / Ecart Production / ED Distribution / Epicentre Films / Filmarmalade / Index / JBA Production / JCG Production / K Films / La Cathode / La Famille Digitale / La vie est belle / Le chat qui fume / Les films du Paradoxe / Lowave / LUX / Malavida / Orbe / P.O.M. Films / Paris expérimental / Potemkine / PPT / Re:voir / Rouge Profond / Scope Éditions / Shellac Sud / Versus /
 


| UN TITRE AU HASARD :
 

CAHIERS DE MEDELLIN> JBA Production
 
CAHIERS DE MEDELLIN
Catalina Villar
Colombie, 1998
documentaire

Medellin, la trop célèbre "ville du cartel". Une violence inouïe : la misère des paysans chassés de leur terre rongée par la guérilla, le surpeuplement, le chômage… Premières victimes de cette violence, les enfants et les adolescents. Survivre, c’est s’accrocher à quelques espaces de paix : les femmes (d’une famille souvent atomisée), l’école (dépourvue de moyens), l’église (omniprésente). Dans une école, animée par un surprenant professeur, des adolescents tentent, en rédigeant dans leurs "cahiers" les histoires de leurs vies violentées, de se construire quelques repères. Millerdad et Sandra, Marie-Eugénia et Doralba, Juan-Carlos et Camilo racontent la tendresse des mères, l’absence de pères, le combat pour la survie, et par-dessus tout l’enfance et le désir de vivre.


 
 

 
Hors-circuits Association ZU LeWUB - dérivations dans les obliques